Miséricorde

 

Qu'il est précieux Ton Amour O mon Dieu

En lui s'abritent les Hommes.

Les petits gestes d’amour, de tendresse et de soin nous disent que le Seigneur est avec nous : ainsi s’ouvre la porte de la miséricorde.

 https://www.youtube-nocookie.com/embed/b9LRM4jEmt8

❤Le Jubilé de la miséricorde est une occasion propice pour promouvoir dans le monde le respect de la vie et de la dignité de toute personne.

 

N’oublions pas que la miséricorde de Dieu est notre bouclier et notre forteresse contre l’injustice, la dégradation et l’oppression.

https://youtu.be/H3v9unphfi0

« Que sentons-nous au fond de nous, dans notre cœur, quand nous voyons des enfants faire l’aumône… Non, ceux-là sont d’une ethnie qui vole… Je poursuis mon chemin. N’est-ce pas ainsi que je fais ? ». La question du Pape claque fort entre les murs de la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, comme une provocation. C’est l’heure de la messe et le souverain pontife commente la parabole du riche et de Lazare (Lc 16, 19-31). Sa mise en garde est sans détours : « Ceux qui regardent les clochards comme faisant partie du paysage font fausse route ».

Non, ce n’est pas la vie !

« Les sans-abris, affirme le Pape, les pauvres, les laissés-pour-compte, même les sans-abri bien habillés, qui n’ont pas d’argent pour se payer un loyer, parce qu’ils n’ont pas de travail… Qu’est-ce que je ressens ? Ils font partie du paysage, comme une statue, un arrêt de bus, un bureau de poste ? Et les sans-abris… ? Vous trouvez cela normal ? Faites attention. Faisons attention. Quand ces choses résonnent dans notre cœur comme quelque chose de normal… – “mais oui, c’est la vie… je mange, je bois, et pour m’enlever un peu de mauvaise conscience je donne quelque chose et je continue à marcher”– c’est que nous ne sommes pas dans la bonne voie ». Très spontanément, le Saint-Père a égrené les mille et une raisons qui peuvent permettre à chacun de s’accommoder de la très grande pauvreté.